Un livre blanc est un e-book, un livre numérique, ou plutôt un mini-livre, à télécharger au format PDF.

C’est un document rédigé à l’intention de clients potentiels et qui présente des informations factuelles liées aux connaissances et compétences d’une entreprise.

Son but n’est pas de convaincre le lecteur de recourir à un service ou un produit. Son but est de démontrer que vous êtes un expert dans le sujet qui intéresse votre lecteur.

C’est un guide pratique qui est plus utilisé dans l’univers B2B, mais la pratique du livre blanc s’est répandue dans tous les secteurs économiques.

Le livre blanc n’est pas un support publicitaire, son but n’est pas de vendre un produit, il doit rester neutre, impartial et factuel.

Il est donc important de savoir rédiger un livre blanc pour que son contenu et son auteur aient une certaine crédibilité.

1 – Définir une cible

Avant de commencer la création du livre blanc, il faut d’abord identifier sa cible ainsi que ses attentes.

Bien qu’il soit plus destiné aux professionnels, le livre blanc peut aussi être adressé à des particuliers et pour définir sa cible de lectorat, il faut circonscrire la problématique ou les besoins techniques de celui-ci.

Ensuite, vous devez définir votre façon de vous adresser à ce lectorat à travers le livre blanc.

Enfin, il faut prendre en compte le niveau d’expertise, l’entreprise type du lecteur (sa taille, sa zone géographique, son activité, sa croissance économique) et le profil type du lecteur (sa fonction, ses responsabilités, son service, son âge, sexe, niveau d’étude, etc.).

Pour que votre livre blanc soit un modèle, vous devez donc savoir à qui vous écrivez (décideurs, responsables informatiques, directeurs RH, etc.).

Les informations contenues dans le support doivent aussi être pertinentes et indispensables au lecteur.

Surtout ne faites pas l’erreur d’orienter le contenu de votre livre blanc vers un produit/service en particulier que vous vendez en essayant d’expliquer ce qu’il va apporter à votre cible.

Pensez à une typologie de client et cherchez le problème ou les questions qu’ils vont se poser avant même d’avoir besoin de vos services.

Exemple 1

Créateur : Société de nettoyage pour les entreprises.
Cible : entreprises de service avec bureaux et/ou open space
Problème/question : quels produits ménagers peuvent être utilisés en entreprise ?
Livre blanc : liste des produits ménagers à proscrire et à privilégier en entreprise.

Exemple 2

Créateur : Paysagiste
Cible : entreprises disposant d’un espace vert
Problème/question : comment gérer efficacement ses espaces verts ?
Livre blanc : planning d’entretien des espaces verts en entreprise : de la pelouse, aux plantes en passant par la taille des arbres.

2 – Structurer votre livre blanc

La structure de votre livre blanc marketing doit être à la fois ergonomique et ludique pour que son contenu soit agréable à lire.

Pour bien le structurer et inciter sa lecture, les titres de votre livre blanc d’entreprise doivent être accrocheurs, son sommaire doit être paginé, les chapitres doivent répondre à des problématiques précises et les visuels être attractifs avec des photos, des listes, des schémas, etc.

Le schéma classique :

  1. Introduction
    Présentation du problème général à résoudre
  2. Historique du problème
    D’où vient ce problème, comment c’était avant (wikipedia peut vous aider)
  3. Analyse
    Votre vision d’expert
  4. Solution 1
    Avantages / Inconvénients
  5. Solution 2
    Avantages / Inconvénients
  6. Solution X
    Avantages / Inconvénients
  7. Conclusion

Pour ce qui est de la longueur, elle dépend du sujet, de l’objectif du livre et de la richesse du sujet.

En général, 12 pages suffisent pour aborder un sujet de façon pertinente. Évitez de faire trop long pour ne pas fatiguer et perdre votre lecteur.

2 – Rédiger votre livre blanc

Pour ce qui est de la rédaction, elle doit être soignée avec un ton objectif et en accord avec la ligne éditoriale de l’entreprise.

Pour faciliter et inciter la lecture, le style doit être fluide et il est conseillé de traduire une idée par une phrase.

Utilisez des paragraphes courts et appuyez les idées avec des chiffres et références.

Il faut utiliser le jargon technique avec prudence de peur de perdre le lecteur. La promotion des produits et services de l’entreprise est à bannir, le livre blanc n’est pas un support publicitaire, il est à but informatif.

Il faut néanmoins mettre en avant de façon insidieuse votre entreprise en donnant des exemples concrets. La technique la plus simple est de partager votre expérience.

Surtout évitez les fautes d’orthographes ou de grammaire. Ce genre de bévues décrédibilise les recommandations, même si ces dernières sont pertinentes.

3 – A quoi votre livre blanc doit-il ressembler ?

Pour la mise en forme, elle doit être attirante pour capter l’attention du lecteur.

Le recours à un graphiste ou à un modèle est recommandé pour rendre le livre blanc aussi attractif que possible.

La page de couverture est essentielle car elle servira à ‘vendre’ le livre blanc.

Cette dernière peut être sous la forme A4 (ressemblant à une brochure comme dans nos exemples) ou même A5 (plus proche d’un livre) et ceci même si le contenu final n’est pas dans le même format (exemple cela peut être un format horizontal, type PowerPoint).

Le plus important est que l’intérieur doit rendre justice à la valeur de votre société. Elle est doit donner un aspect professionnel à votre contenu et à votre entreprise.

Les outils les plus simple pour réaliser en interne votre livre blanc sans passer par un logiciel dédié au graphiste (Adobe Indesign ou Photoshop), utilisez Word ou PowerPoint.

PowerPoint est très pratique pour ajouter facilement des schémas, des images… Mais attention au rendu. N’hésitez pas à  acheter un modèle. Il en existe des centaines (pas forcément dédié au livre blanc) et pour seulement quelques euros (entre 10 et 30€).

4 – Quel budget pour le sous-traiter ?

Il est conseillé de faire appel à un rédacteur professionnel ou un spécialiste en rédaction de livre blanc possédant l’expertise et l’expérience nécessaires pour vous éviter de commettre des erreurs lors de la création du livre blanc.

Les prix peuvent monter très haut en fonction de la technicité du livre blanc à créer et de votre investissement personnel.

L’idéal reste de partager vos connaissances et finalement cela peut être assez simple à réaliser.

Rédigez ou enregistrez vous sur votre téléphone en indiquant tout ce que vous savez sur le sujet, sans vous souciez de l’ordre des idées.

Ensuite, embauchez un freelance (sur une plateforme en ligne par exemple) et indiquer lui sa mission en lui précisant que son travail est avant tout de structurer et réécrire ce que vous allez lui envoyer comme information.

En effet, le coût le plus important pour un rédacteur est le travail de recherche. A contrario le rédactionnel est en général chose facile pour lui et il passera moins de temps que vous tout en apportant un style rédactionnel professionnel.

Prévoyez un budget de 500 à 600 € minimum pour sa rédaction.

Si vous souhaitez tout sous traiter : contenu et mise en page, il faudra compter 2 à 5000 € en fonction de la complexité de votre livre blanc.

5 – Comment publier votre livre blanc ?

Ici pas question de le publier en libraire… L’idéal étant de créer une page dédiée avec un formulaire de téléchargement. Vous récupérerez alors les infos essentielles de prospects potentiels.

Si vous ne savez pas comment réaliser rapidement et efficacement un page pour présenter votre livre blanc, utilisez Contactic.io !

En savoir plus

Conclusion : créer un livre blanc ne s’improvise pas !

Créer un livre blanc n’est pas une tâche qui se réalise en quelques minutes. Il faut du temps pour définir la bonne cible, puis le bon contenu et enfin la bonne mise en forme.

Il faut sans doute passer par une période d’argumentation auprès de vos collaborateurs et leur donner les raisons du pourquoi créer un livre blanc !

En effet vous aurez besoin de toutes les forces vives de votre entreprise pour rédiger le meilleur des livres blanc.

Ce temps là n’est pas perdu. Il vous fait passer pour un expert dans votre domaine et peut vous apporter des contacts très intéressants qui vous seront acquis bien plus facilement si votre livre blanc leur a rendu service.

Sans compétence en interne, rien n’est perdu. Pour 500 à 600€ vous pouvez déléguer le rédactionnel (basé sur votre contenu) et la mise en forme. Il peut être réaliser en 1 à 2 semaines et peut vous apporter un avantage concurrentiel indéniable.

Soyez le premier à ajouter votre commentaire !